Mejillones centrales Engie_jour_2

Parmi les activités proposées par les jeunes, il y a le nettoyage d’une décharge sauvage. Claudio, un des fondateurs, explique « qu’aujourd’hui la décharge municipale est très éloignée, ferme tôt et qu’il faut payer. Les gens viennent donc jeter leur déchets ici ». Toutes les deux semaines, ils viennent nettoyer et ont même obtenu que la municipalité leur prête main forte avec des tractopelles.

amérique latine  argentine  chili  energie  entreprises françaises  fossile  réappropriation culturelle  reportage

Tirée de l'album

Chili, zones sacrifiées