Tocopilla Centrales charbon Engie

La production d’électricité dans les centrales à charbon génère de grandes quantités de cendres qui contiennent des produits chimiques. A Tocopilla, elles sont déposées au bord de l’eau, à environ 5 kilomètres du centre-ville. En 2016, une forte inondation a tout emporté sur son passage jusqu’à l’océan, y compris les cendres contaminées. Au Chili, ces déchets ne sont pas considérés comme dangereux. En France, ils sont classés toxiques.

amérique latine  argentine  chili  energie  entreprises françaises  fossile  réappropriation culturelle  reportage

Tirée de l'album

Chili, zones sacrifiées